Der internationale Vergleich als Methode und Objekt. Interdisziplinäre Perspektiven ausgehend vom deutsch-französischen Beispiel

« La comparaison est une démarche naturelle de l'esprit. Il n'y a rien de plus spontané que d'apprécier les hommes, les idées ou les choses en fonction d'autres hommes, d'autres idées, d'autres choses. Toute connaissance a besoin de points de repère. La comparaison scientifique puise son sens dans ces prémices universelles, même si elle se situe à un tout autre niveau d'élaboration conceptuelle. On compare pour évaluer plus objectivement sa situation en tant qu'individu, collectivité ou nation »
Dogan, Pelassy, 1981, p. 7

Programme

Für jeden Vortrag sind 30 Minuten vorgesehen (15 Minuten Präsentation, 15 Minuten Diskussion)
Axe 1 : Der Vergleich als Methode
Axe 2 : Der Vergleich als Objekt
Axe 3 : Vergleichende Projekte diskutieren

25 janvier 2024

Lieu : Salle des Conférences, MISHA, Strasbourg

09h00 : Accueil des participant·es
09h15 : Discours d’ouverture du colloque par Valérie Lozac’h (Université de Strasbourg)
10h00-11h00: Panel I (Axe1)

  • Léa Sénégas (Université de Lille), « La construction d’un design de recherche comparatif à partir d’une étude de cas au sein de deux Régions françaises et deux Länder allemands ».
  • Benjamin Pfannes (Universität Potsdam), “Die Deutsch-Französische Brigade: Eine interdisziplinäre Analyse durch Vergleich und Verflechtung zur Erforschung der militärischen Kooperation zwischen Deutschland und Frankreich“.

11h00-11h30 : Pause-Café
11h30-12h30 : Panel II (Axe 2)

  • Sophie Iffrig (Université de Strasbourg), Meryl Merran (Sciences Po), « ‘Apprentissage : Comment l’Allemagne met la France KO’. Ce que la référence au modèle allemand dit du modèle français ».
  • Frederike Lieven (Sorbonne Université), « Étudier la réforme des mathématiques modernes dans une optique comparatiste ? »

12h30 – 14h00 : Déjeuner
14h00- 15h00 : Panel III (Axe 1)

  • Sibylle Léonard (Sciences Po), « Autonomie reproductive et grossesses non désirées: une analyse comparative de la législation en matière d’avortement en France et en Allemagne ».
  • Ann-Kathrin Haag (TU München), „Internationale Rechtsvergleichung in der Gesetzgebung. Erkenntnisse aus dem deutsch-französischen Austausch im Gesellschaftsrecht“

15h00-15h30 : Pause-Café
15h30-17h00 : Panel IV (Axe 3)

  • Patricia Nünning (Universität Düsseldorf/Aix-Marseille Université), „Mechanismen der Moderne auf der Achse Rheinland – Paris. Transkulturelle Perspektiven auf Rudolf Levy und Walter Ophey“.
  • Alejandro Valdivia (Europa-Universität Flensburg/Humboldt-Universität Berlin), “Occupational health advocacy in France and Germany: Labour Unions on slaughterhouses work during the COVID-19 Pandemic”.
  • Jeanne Piqué (ENS Lyon), « Comparer les systèmes éducatifs métropolitains en France et en Allemagne ».

Soirée : Dîner collectif

26. Januar 2024

Ort : Freiburg Institute for Advanced Studies (FRIAS), Freiburg i. Brsg.

Ca. 8:30-10:00 : Gemeinsame Anreise von Strasbourg nach Freiburg
10:30 : Ankommen und Kaffee
11:00-12:30 : Panel V (Axe 1)

  • Anastasia Pyschny (Institut für Parlamentarismusforschung Berlin), “The Comparison and Evaluation of Parliamentary Control in Times of Crisis. Reflections on the Examples of the German Bundestag and the French Assemblée nationale at the Beginning of the Covid-19 Pandemic”.
  • Aube Richebourg (EHESS), « Analyser l'utopie internet comme fait social, retour sur l'utilité d'une comparaison franco-allemande ».
  • Anati Méjanès (EHESS), « Les enjeux méthodologiques d’une comparaison entre les quartiers péricentraux en mutation de Paris et de Berlin ».

12:45-13:45 : Mittagessen
13:45-14:45 : Panel VI (Axe 3)

  • Valentin Pautonnier (Université de Montréal), “Ideological Polarization in Germany and France: Mainstream decline and niche parties successes in a multipartite context”.
  • Mathilde Huilard (Deutsche Sporthochschule Köln), « Genre et gestion du poids – une analyse intersectionnelle des pratiques corporelles de gestion du poids chez les personnes trans et non-binaires en lien avec les cultures somatiques de classe en France et en Allemagne ».

14:45-15:00 : Kaffeepause
15:00-15:45: Austausch über den Einfluss deutsch-französischer (Bildungs-)Biographien auf die eigene Forschung
16h00 : Ende der Veranstaltung

Organisation

Jeanne Gaillard, doctorante, UMR 7363 SAGE Université de Strasbourg
Kira Renée Kurz, doctorante, UMR 7363 SAGE Université de Strasbourg/Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
Guillaume Placide-Breitenbucher, doctorant, UMR 7363 SAGE, Université de Strasbourg
Elise Wolfermann, doctorante, UMR 7363 SAGE, Université de Strasbourg

Wissenschaftliches Auswahlkomitee

Kevin Clementi (doctorant en psychologie sociale, UMR 7363 SAGE Université de Strasbourg)
Karim Fertikh (MCF en science politique, UMR 7363 SAGE Université de Strasbourg/Sciences Po Strasbourg)
Hannes Käckmeister (Docteur, science politique/travail social, IAE Nancy/UMR 7363 SAGE Université de Strasbourg)
Amélie Kratz (doctorante en histoire contemporaine, UMR 7363 SAGE Université de Strasbourg)
Valérie Lozac’h (PU en science politique, UMR 7363 SAGE Université de Strasbourg)
Jay Rowell (DR en sociologie, UMR 7363 SAGE Université de Strasbourg/CNRS)
Prof. Dr. Frieder Vogelmann (Epistemologie/Philosophie, University College Freiburg)
Prof. Dr. Uwe Wagschal (Vergleichende Politikwissenschaft, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg)

Publié le

Date

-

Lieu

Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme - Alsace (MISHA), Strasbourg

Freiburg Institute for Advanced Studies (FRIAS), Fribourg-en-Brisgau

Documents

Appel à communications FR , Call for papers DE