Sie sind hier

Les artistes et leurs galeries. Réceptions croisées (1)

Berlin-Paris (1900-1950)

L’observation de la galerie comme champ interdisciplinaire, au croisement de l’esthétique, de la politique, de la sociologie du travail, de l’économie, de la gender study - les femmes y jouèrent un rôle éminent - de l’histoire de l’art et des transferts esthétiques, conduit à décloisonner les différents régimes de visibilité, à apprécier un double jeu cumulatif entre création et « présentation de soi », dans la perspective des transferts conceptuels et formels entre l’est et l’ouest. La « galerie » permet en outre d’évaluer l’ampleur de l’internationalisation culturelle dans les lieux de la pratique artistique moderne. En effet, dès l’aube du XXè siècle, les galeries proposent aux artistes émigrés une alternative sociologique et marchande d’accueil, de resociabilisation et leur offrent un accès à l’espace public, tant au niveau réflexif que pragmatique et marchand.

Les journées d’études proposeront, une analyse historique et socio-professionnelle des lieux et publics acteurs de la galerie d’art. Les interventions introduiront à quelques « portraits » des galeries historiques en France et en Allemagne, présentés conjointement par les organisateurs et des spécialistes. Des ateliers de lecture et des visites de galeries alterneront avec les séminaires. On étudiera les thématiques transversales - la galerie et son public, le rôle de la galerie dans la réception de l’artiste, les professions actrices des galeries… - à travers les documents d’archives, les cartons d’invitation et les coupures de presse.

Trois axes articulent le programme de recherche :

- Axe 1 : « Galeries et Avant-Gardes. Les galeries et les artistes. 1900-1950 »
- Axe 2 : « La galerie. Espaces et métiers dans la ville moderne »
- Axe 3 : « La galerie, miroir socio-économique de la ville »

En contrepoint, l’appréciation in situ du rôle des galeries, de leurs archives en autorisera une approche pragmatique. Certaines galeries, aujourd’hui disparues, telle la galerie Franka Berndt, acteur de l’accueil des artistes d’Allemagne et d’Europe centrale à Paris après guerre, seront présentées à travers des films d’archives inédits.

La synthèse des problématiques transdisciplinaires, des transferts opérés entre l’Allemagne et la France par les galeries d’art sera chaque année l’objet d’un rapport publié en ligne.

La publication d’un recueil des travaux, la prolongation éventuelle du programme de formation-recherche seront par la suite à considérer.

Axe 1 : « Galeries et Avant-Gardes ». Perspective historique

A l’aube du XXè siècle, le marché de l’art moderne émergeant dans le contexte des avant-gardes historiques s’affranchit de la commande officielle et du mécénat. Ce processus d’autonomisation s’accompagne de l’apparition de grands marchands et de galeries, de salons et expositions qui soutiennent l’œuvre et la réception des artistes. Entre France et Allemagne, l’approche de ces « lieux actifs », au sens consacré par Michel de Certeau, révèle une dimension heuristique quant aux transferts esthétiques advenus. Les acteurs historiques et les lieux actifs sont à titre d’exemple, à Berlin, Herwarth Walden et la galerie Der Sturm, le Graphisches Kabinett Nierendorf…; à Munich, la galerie Tannhäuser… ; à Cologne,la galerie Dr Becker und Newmann. En France, le cercle parisien autour du collectionneur-marchand allemand Wilhelm Uhde, les galeries Kahnweiler et Wildenstein, les jeunes galeries Clovis Sagot, le Sacre du Printemps, les Editions Bonaparte, la galerie Rosenberg. Les femmes s’affirment rapidement: Jeanne Bucher, Yadwiga Zak, Katia Granov, puis, dans les incertitudes de l’après-guerre, la galerie Denise René, la galerie des Deux-Îles et la Galerie de France.

Les contributions apporteront un éclairage historique sur les galeries et les artistes, les transferts esthétiques advenus entre Paris et Berlin au début du XXe siècle. Le cycle d’internationalisation de l’art sera illustré à travers les histoires d’exil des artistes allemands, autrichiens et français aux Etats-Unis.

Programme

Mardi 12 novembre 2013

Journée d'étude « Galeries et Avant - Gardes. 1900-1939 »

Lieu

Centre allemand d’histoire de l’art. 45, rue des Petits-Champs. 75001 PARIS.
Salle Julius Meier-Graefe

9 h : Accueil des participants
9h30-13 h : Interventions

Modérateurs

Denise VERNEREY – Hélène IVANOFF

9h : Allocution introductive Dr Pr Andreas BAYER, Directeur du Centre allemand d’Histoire de l’Art à Paris

9h30- 10h15- « L’artiste et son marchand. Les galeries d’art au début du XXè siècle. » Présentation du Programme : Denise VERNEREY-LAPLACE. Docteur en Histoire et civilisations. Centre Georg Simmel. EHESS. Paris

10h15- 11h- Derrière les coulisses - Topographie et réseaux du marché de l'art parisien pendant la première moitié du XXè siècle

11h- 11h15 : Pause

11h15- 12 h : Otto Freundlich et ses galeries parisiennes. Lena SCHRAGE, Doctorante, Dresde

12h - 12h45 : Un réseau franco-allemand du marché de l'art "primitif" ? Les frères Umlauff, les frères Brummer, Arthur Speyer, Charles Ratton et Louis Carré... Hélène IVANOFF, Agrégée d’Histoire, Docteur en Histoire et Civilisations, Centre Georg Simmel, EHESS, Paris

12h45 – 14h15 : Déjeuner

Après-midi :

14h15-18h: Interventions et discussion

Modérateurs

Ines ROTERMUNDE-REINHARD – Julie VERLAINE

14h15- 15h15 : Le Salon des Réalités Nouvelles en 1939. Domitille D’ORGEVAL, Docteur en Histoire de l’art, Co-commissaire de l’exposition Dynamo, Paris, Galeries du Grand Palais, 2013

15h15-16 h: Le vernissage de l’Exposition Internationale du Surréalisme en 1938. Première manifestation d’un happening surréaliste dans la galerie Wildenstein. Maria-Rosa LEHMANN, Doctorante, Paris I

16h-16h45 : Les galeries de Paris et le commerce de l’art en 1950. Julie VERLAINE, Maîtresse de conférences en Histoire contemporaine, Paris 1, Panthéon Sorbonne

16h45-17h : Pause

17h-18h : Discussion en présence de

Monsieur BAUDOUIN-LEBON, directeur de la Galerie Baudouin-Lebon
Monsieur Denis KILIAN, neveu de Denise René

Jeudi 13 novembre 2013

Atelier Visite

Matin : Visite des deux galeries:

denise rené (rive gauche,196, boulevard Saint-Germain. Paris 75006)
Jeanne Bucher, (53 rue de Seine, Paris, 75 006)

Déjeuner libre

Après-midi : Visite des deux galeries:

denise rené espace marais, 22, rue Charlot, Paris 75003
Galerie Beaudouin-Lebon, 8, rue Charles-François Dupuis, Paris, 75 003

Vendredi 14 novembre 2013

Atelier recherche

Lieu

EHESS. 96 Boulevard Raspail. 75 006 Paris. Salle des artistes.

Intervenants : Denise VERNEREY-LAPLACE - Hélène IVANOFF
On étudiera des fac-similés de revues françaises et allemandes afin de produire une synthèse de la critique d’art au début du XXè siècle.
Rédaction de la synthèse.
Bilan de l’année 2013

Date

mardi 12 novembre 2013

Délai d’envoi des textes

15 septembre 2013 Format PDF

Publication prévue

Contact

Denise Vernerey-Laplace
(denise.vernerey@me.com)

Datum

12/11/2013

Bewerbungsfrist

14/09/2013

Mitgliedseinrichtungen des CIERA

Mit Unterstützung von

Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne (CIERA) - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - Téléphone : 01 53 10 57 36
Mentions légales - Contact - Protection des données