Sie sind hier

Le Même et l’Autre : La construction des identités à la marge en France et en Allemagne

Partant du constat que les identités « à la marge » sont devenues un sujet central dans un grand nombre de recherches ces dernières années, nous avons souhaité questionner d’une part le concept « d’identité », et d’autre part la manière dont les identités marginales se construisent, collectivement et/ou individuellement. La définition de soi ne va pas sans la mise en relation avec l’Autre. Dans cette perspective, l’identité n’est pas uniquement héritée, acquise à la naissance ou selon la place occupée par l’individu dans une société donnée, mais évolue au rythme des changements des identités collectives, du regard d’autrui sur soi, et de la manière dont les individus s’approprient ces nouvelles configurations. Partant de l’hypothèse selon laquelle le soi se constitue en référence à autrui d’une part, et que l’individu peut s’identifier à un « groupe de référence », qui peut ne pas être son « groupe d’appartenance » (Merton, 1957) d’autre part, la question de la frontière intergroupe et donc de la marge est soulevée. Or, s’intéresser aux identités marginales, c’est s’intéresser à la manière dont les institutions imposent certaines identités dominantes, mais aussi faire porter l’attention sur la manière dont les individus et les groupes dominés se les approprient, les critiquent ou les transforment. Ce colloque junior du CIERA sur « Le Même et l’Autre : La construction des identités à la marge en France et en Allemagne » entend favoriser l’interdisciplinarité. Les approches historiques, ainsi que les recherches en linguistique, en philosophie, en sociologie, en science politique, en droit ou encore en anthropologie permettront ainsi d’éclairer les conflits identitaires entre « le Même et l’Autre ». Nous souhaitons susciter l’intérêt de jeunes chercheurs (doctorants ou post-doctorants et éventuellement masterants) en sciences humaines et sociales que la thématique de la relation entre « le Même et l’Autre » dans le domaine franco-allemand pourrait concerner. Les comparaisons internationales portant sur la France et l’Allemagne, mais aussi les recherches portant sur l’un de ces deux pays seront particulièrement appréciées. Ce colloque s’organisera à partir de trois axes. Dans chacun d’entres-eux, des interventions d’une vingtaine de minutes seront discutées. -

Axe 1 : « Le Nous et la marge »
Engagement collectif des individus stigmatisés qui seront privilégiées.

Axe 2 : « Le Je et la marge »
Réponses individuelles des personnes stigmatisées face à la catégorisation de marginalité qu’elles subissent.

Axe 3 : « Méthodes de recherche sur la construction de l’identité des populations marginalisées »
Questionnements méthodologiques et épistémologiques, propres aux recherches portant sur les catégories marginalisées.

Comité d’organisation

Solenn CAROF (IIAC-EHESS) - Aline HARTEMANN (CEMS-EHESS / Centre Marc Bloch, Berlin) - Anne UNTERREINER (ERIS (CMH) – EHESS)

Date

20-21 juin 2013

Contact

lememeetlautre2013@gmail.com

Lieu

EHESS
105 boulevard Raspail
75006 Paris
Amphithéâtre François Furet (le 20 juin), Salle 8 (le 21 juin)

Date

20/06/2013 to 21/06/2013

Délai

21/03/2013