Sie sind hier

Guerre / Sexualités / Genre : retour sur le XXe siècle

Le XXe siècle est à la fois le siècle d’une reconfiguration profonde des relations sociales de genre et le « Century of Sex » (Dagmar Herzog). En plaçant l’histoire du genre et des sexualités au centre du séminaire, il s’agira de comprendre les relations de domination et de pouvoir au sein des sociétés en guerre et lors des sorties des guerres : domination des hommes sur les femmes, domination de certains hommes sur d’autres hommes, mais aussi rapports de domination sociale et raciale, susceptibles de renverser l’ordre genré. Il s’agira aussi de poursuivre un dialogue franco-allemand et transatlantique autour de ces questions. Les (après-)guerres constituent des périodes particulièrement troublées dans les relations de genre, oscillant entre expérimentation, misère et violence sexuelles. Si la guerre semble à première vue renforcer les rapports de domination et la séparation des sexes, elle contribue en réalité également à déplacer les frontières de genre. Quelles sont les interactions entre sexualité, société, liens familiaux et relations de genre dans des contextes de guerres et de sorties de guerre au XXe siècle ? Le genre et la sexualité sont des catégories « utiles » (Joan W. Scott), mais aussi récalcitrantes de l’Histoire, en ce qu’elles mélangent libéralisation et répression, consentement et violence, privé et public. L’historien.ne est confronté.e à un problème heuristique et méthodologique, en partie lié aux sources. Comment saisir des pratiques sociales quotidiennes qui ont laissé peu de traces matérielles et qui sont souvent indicibles ? Comment nommer les marges de manœuvre des acteur.e.s en contexte contraint, que nous qualifierons, faute de mieux, de « niches émancipatrices » ou d’« effets libérateurs » ? Les relations de genre et de sexualité peuvent-elles même être vecteurs d’une politisation au quotidien ? Ce séminaire doctoral de recherche (ouvert aux mastérant.e.s) sera un lieu d’échanges autour de recherches en cours et d’études de cas. Le séminaire se clôturera avec une journée d’étude (date à fixer) où les participant.e.s sont invité.e.s à présenter leurs travaux en cours. Langues de travail : français et anglais Lectures distribuées avant chaque séance aux inscrit.e.s Séminaire de recherche

Programme

Séance 1 | 17 novembre 2016 Violence/sexualité/genre en temps (d’après)-guerre : vers une histoire intégrée des pratiques d’exclusion, Claire ANDRIEU (CHSP, Sciences Po), Patrick FARGES (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3) et Elissa MAILÄNDER (CHSP, Sciences Po)

Séance 2 | 15 décembre 2016 Domestic violence, women’s rights and the family in postwar berlin, Jane FREELAND (Université de Bristol)

Séance 3 | 26 janvier 2017 Ce que le camp fait au genre et aux sexualités : des françaises au travail à Berlin (1940-1945) Camille FAUROUX (EHESS Paris)

Séance 4 | 09 février 2017 Le spectacle de la résistante : female dress and gender transformation, Marie-Louise ROBERTS (University of Wisconsin Madison)

Séance 5 | 16 mars 2017 Les viols en temps de guerre - Japon/France/Allemagne, Fabrice VIRGILI (CNRS-UMR SIRICE)

Séance 6 | 20 avril 2017 Transgender rapists in military showers, Aaron BELKIN (Palm Center / San Francisco State University)

Séance 7 | 18 mai 2017 Jewish refugees and rescue in soviet central Asia, Iran and India - gendered perspectives, Atina GROSSMANN (Cooper Union, New York)

Séance 8 | juin 2017 (date à fixer) Journée d’étude Présentation des travaux en cours des participant.e.s du séminaire

Dates

3e jeudi par mois à l’exception du 9 février 2017

Horaire

17h-20h

Lieu

Centre d’Histoire de Sciences Po 56 rue Jacob 75006 Paris salle du Traité

Organisation

Claire Andrieu, Patrick Farges, Elissa Mailänder

Contact

(elissa.mailander@sciencespo.fr)

Datum

20/04/2016

Mitgliedseinrichtungen des CIERA

Mit Unterstützung von

Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne (CIERA) - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - Téléphone : 01 53 10 57 36
Mentions légales - Contact - Protection des données