La modernité littéraire dans l’Allemagne divisée | CIERA
Accueil

Vous êtes ici

La modernité littéraire dans l’Allemagne divisée

Les contributions de ce numéro se proposent de rouvrir la question du sort de l’héritage de la modernité dans l’Allemagne divisée en revenant sur le postulat communément admis d’une polarisation opposant, à partir des années 1950, une Allemagne de l’Ouest bastion quasi naturel de la modernité à une Allemagne de l’Est s’inscrivant avec obstination du côté de la tradition.

L’objectif était donc dans un premier temps de mettre la problématique historico-littéraire à l’épreuve d’une variété d’œuvres, de courants, d’auteurs et de groupements littéraires de l’Est et de l’Ouest de l’Allemagne et de pratiquer une forme d’histoire littéraire intégrée des deux Allemagnes d’après 1945. Le présent recueil porte la trace à la fois du projet global et de ce premier état des lieux expérimental.
Les différentes contributions du dossier principal s'attachent à une réactualisation des débats autour de la modernité dans le contexte de la Guerre froide et à l’analyse fine de la manière dont les pratiques corroborent ou invalident les principes politiques et idéologiques établis dans l’Allemagne occupée et figés par la suite en image d’Épinal. Chacune tente de jeter une lumière singulière sur un aspect de la question de la modernité, d’un côté et de l’autre du rideau de fer.
Le dossier principal est suivi d'un second dossier intitulé "La modernité française en RDA: un séminaire au Bundesarchiv".
Les cinq histoires de publication qui y sont présentées examinent la réception en RDA d’un auteur ou d’un mouvement littéraire de la modernité française, du XIXe au XXe siècle (Verlaine, le surréalisme, Paul Éluard, Louis Aragon et Georges Perec), à partir des péritextes (préfaces et postfaces) de l’ouvrage paru à l’est du rideau de fer et du dossier de publication conservé dans la section « République Démocratique Allemande » des archives fédérales (Bundesarchiv).
Ce numéro de Germanica est issu des deux premiers volets du Programme de Formation Recherche 2015-2017 du CIERA, mené en coopération avec les universités de Paris-Sorbonne, Iéna et Nantes, et intitulé « Modernité Est-Ouest : Wolfgang Hilbig et (toute) la modernité ». Le premier dossier rassemble les contributions de l'atelier doctoral franco-allemand qui s’est tenu à l’université de Nantes le 26 février 2016. Le second réunit quant à lui quelques uns des exposés présentés lors du séminaire "Französische Moderne in der DDR" organisé par l’université Friedrich-Schiller de Iéna avec notamment le soutien de l’OFAJ-DFJW, du 15 au 19 juin 2016 à Berlin dans les locaux du Bundesarchiv (site de Lichterfelde) et de la Freie Universität.

Responsables : Martine Benoit / Carola Hähnel-Mesnard
Url de référence :
http://germanica.revues.org/

Adresse : Rédaction de Germanica,
Département d'Études germaniques, néérlandaises et scandinaves,
UFR LLCE,Université Charles-de-Gaulle - Lille 3,
Domaine Universitaire du « Pont de Bois » – B.P. 60149
F. – 59653 Villeneuve d'Ascq Cédex
 

Bénédicte Terrisse, Werner Wögerbauer (dir.)
La modernité littéraire dans l’Allemagne divisée.
Germanica n°59-2016
ISSN 0984-2632