You are here

Politiques et usages de la langue en Europe

Les débats actuels sur la situation des langues en Europe souffrent d’un déficit de réflexion. La position dominante de l’anglais et le recul conjoint du français et de l’allemand en Europe sont perçus comme les marques d’une évolution inéluctable face à laquelle les volontarismes politiques seraient impuissants.

Pour tenter de sortir du lamento habituel sur l’appauvrissement linguistique qui menacerait les nouvelles générations d’Européens, cet ouvrage propose de réfléchir au fonctionnement et aux implications des choix linguistiques à travers une série de questions d’ordre plus général : qu’est-ce qu’une langue prise non pas comme système organisé de signes, mais comme réalité sociale et culturelle ? Comment cette réalité s’articule-t-elle sur les pratiques tant individuelles que collectives ? Quelles représentations informent ces pratiques et à travers quelles institutions sont-elles élaborées, transmises et reçues ?

Diverses et nuancées, les réponses esquissées partent toutes du même constat : il faut dépasser la vision de « l’exception linguistique française ». L’attention portée à des terrains « atypiques » comme la Suisse ou la Belgique en encore l’insistance sur la profondeur historique des rapports entre langue, culture et politique en Europe sont autant de propositions qui décentrent le débat sur les pratiques linguistiques. Par là même, elles visent à redéfinir les conditions – et les limites – d’une action publique soucieuse des principes d’une société démocratique.

Editions de la Maison des Sciences de l'Homme (http://www.editions1.msh-paris.fr/)

Michael Werner (dir.) :
Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2007
ISBN : 978-2735110780

Établissements membres du CIERA

Avec le soutien de

Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne (CIERA) - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - Téléphone : 01 53 10 57 36
Mentions légales - Contact - Protection des données