You are here

La révolte de la nature : Penser la nature avec la Théorie critique

Le projet que nous soumettons entend mettre en lumière et évaluer les contributions des penseurs de la Théorie critique à l’étude du rapport entre nature et société, rapport aujourd’hui traversé par des crises de plus en plus en manifestes et à l’origine de débats théoriques importants dans les sciences sociales. Alors que les « héritiers » contemporains de l’École de Francfort ne se confrontent plus directement à cette question, les contributions des « premiers » penseurs de la Théorie critique problématisent l’exploitation économique de la nature que le progrès scientifique a rendue possible. Ce projet a pour objectif d’évaluer leurs propositions à l’aune des crises économiques, sociales et écologiques actuelles : au-delà de sa portée critique, cette approche est-elle parvenue à proposer un concept de nature cohérent et susceptible d’initier un rapport entre nature et société qui ne soit pas un rapport de force ?

Période

2021 to 2022

Organisateurs/trices

Léa Barbisan

Etablissement

Sorbonne Université - Lettres - Université Paris-Sorbonne

Etablissement partenaire

Humboldt-Universität zu Berlin (HU Berlin)
Freie Universität Berlin (FU Berlin)
Université de Nantes
Centre Marc Bloch (CMB) Berlin
Maison des Sciences de l'Homme (MSH)

Établissements membres du CIERA

Avec le soutien de

Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne (CIERA) - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - Téléphone : 01 53 10 57 36
Mentions légales - Contact - Protection des données