CIERA
Accueil

Vous êtes ici

Pathologies sociales et démocratie sociale

Prenant appui sur l’idée, formulée par Axel Honneth, que le diagnostic des pathologies sociales et des processus sociaux manqués (soziale Fehlentwicklungen) est une tâche caractéristique de la philosophie sociale comme telle, nous nous proposons de centrer notre programme de recherches sur la question de savoir si le recours à des formes de démocratie sociale peut permettre une meilleures compréhension et des modes plus efficaces de remédiation aux pathologies sociales.
Dans un contexte de crise des formes politiques parlementaires de la démocratie, la question est de savoir si la préservation et le renforcement d’un ethos démocratique ne passent pas aujourd’hui par le développement de formes sociales de la démocratie, c’est-à-dire de pratiques démocratiques permettant aux acteurs de formuler et de résoudre les problèmes là où ils se posent et à partir des ressources fournies par des formes de vie ancrées dans un quartier, dans une ville, dans un lieu de travail, etc. De telles pratiques peuvent-elles faire émerger des formes d’intelligence démocratique et sociale en mesure d’affronter aussi des problèmes sociaux autre que seulement locaux, notamment les problématiques de la gestion durable des ressources, de l’environnement, de l’organisation du travail et de la production ? L’hypothèse que nous souhaitons tester est celle-ci : l’expérience collectivement faite des pathologies sociales et des développements sociaux manqués n’indique-t-elle pas dans l’intensification démocratique de la réflexion collective la méthode permettant de trouver solutions et remèdes ?

Organisateur :

Franck
Fischbach

Période

2014 - 2016

Etablissement

Université de Strasbourg

Etablissement partenaire

Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Humboldt-Universität zu Berlin (HU Berlin)

Bilan scientifique