Vous êtes ici

Traces de guerre, mémoires et réconciliation. L'Allemagne et l'Europe depuis 1945

 Ce projet vise à développer de nouvelles grilles d’analyse sur la gestion du « vivre ensemble » dans l’Europe d’après les conflits. Il s’agit d’une recherche interdisciplinaire, comparative et croisée sur la façon dont les couples anciennement ennemis ont géré ou gèrent les « traces de guerre », la ou les mémoire(s) du passé et les enjeux de réconciliation. Dans cette étude, l’Allemagne occupe une place centrale : parce qu’elle est le symbole de l’Europe divisée puis réunie, toujours pas pleinement réconciliée avec elle-même ; parce que, dans le regard des autres, la République fédérale est un point de référence, tant pour sa mutation démocratique après 1945-1949, que pour « l’exemplarité » du processus de réconciliation avec son ancien « ennemi héréditaire », la France. Le rapprochement franco-allemand est ainsi devenu un paradigme de la « réconciliation » tant à l’échelle européenne que mondiale, qu’il convient cependant d’interroger et de mettre en lien avec les relations que l’Allemagne entretient avec ses autres voisins européens depuis 1945.

Organisateur :

Corine
Defrance

Période

2008 - 2010

Etablissement

Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

Etablissement partenaire

Johannes Gutenberg-Universität Mainz
Université Jean Monnet-Saint-Etienne
CNRS

Établissements membres du CIERA

Avec le soutien de

Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne (CIERA) - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - Téléphone : 01 53 10 57 36
Mentions légales - Contact - Protection des données