Vous êtes ici

La révolte de la nature : Penser la nature avec la Théorie critique

Le projet que nous soumettons entend mettre en lumière et évaluer les contributions des penseurs de la Théorie critique à l’étude du rapport entre nature et société, rapport aujourd’hui traversé par des crises de plus en plus en manifestes et à l’origine de débats théoriques importants dans les sciences sociales. Alors que les « héritiers » contemporains de l’École de Francfort ne se confrontent plus directement à cette question, les contributions des « premiers » penseurs de la Théorie critique problématisent l’exploitation économique de la nature que le progrès scientifique a rendue possible. Ce projet a pour objectif d’évaluer leurs propositions à l’aune des crises économiques, sociales et écologiques actuelles : au-delà de sa portée critique, cette approche est-elle parvenue à proposer un concept de nature cohérent et susceptible d’initier un rapport entre nature et société qui ne soit pas un rapport de force ?

Période

2021 - 2022

Organisateurs/trices

Léa Barbisan

Etablissement

Centre Marc Bloch (CMB) Berlin
Maison des Sciences de l'Homme (MSH)

Etablissement partenaire

Université de Nantes
Humboldt-Universität zu Berlin (HU Berlin)
Freie Universität Berlin (FU Berlin)

Établissements membres du CIERA

Avec le soutien de

Centre interdisciplinaire d'études et de recherches sur l'Allemagne (CIERA) - Maison de la Recherche - 28 rue Serpente - 75006 Paris - Téléphone : 01 53 10 57 36
Mentions légales - Contact - Protection des données