Réseaux poétiques et postmodernité continuée (années quatre-vingt à nos jours)

Situés entre sociologie de la littérature, digital humanities, comparatisme et herméneutique matérielle, les travaux voudront éclairer la scène poétique contemporaine de langue allemande à nouveaux frais :

- 1. Vérifier l’hypothèse de nouveaux modes de structuration du champ poétique adossés à un fonctionnement réticulaire interindividuel et déterritorialisé par analyse de fonds d’archives inexplorés (autour de quelques points de focale : Michael Hamburger, Marcel Beyer, Friederike Mayröcker, Elke Erb,Thomas Kling, Lutz Seiler)

- 2. Après discussion des modalités théoriques de leur appréhension (abandon du modèle hiérarchique et patrilinéaire, discussion du modèle réticulaire), mise en perspective en deux directions (contextuelle : postmodernité continuée et capitalisme renouvelé, textuelle : modalités constitutives de la constitution textuelle : morphogénétisme, intertextualité).

Organisation

Françoise

Etablissements

Éablissement organisateur
Université de Lorraine
Établissements partenaires
Sorbonne Université - Lettres - Université Paris-Sorbonne, Université de Nantes, Johann Wolfgang Goethe-Universität Frankfurt
Période