Vous êtes ici

Trauma and modern narration: critical approach

Conférence de Stephan Pabst (Université d’Iéna)

dans le cadre du séminaire « Récit, fiction, histoire » (Alexandre Prstojevic, Luba Jurgenson)

Texts negotiating the experience of NS concentration camps are often assigned to the genre of Holocaust literature. This usage implies their being predicated upon a certain event, which in turn involves further implications concerning the mode of experience (trauma) prevalent in said texts, as well as their poetics (critique of representability) and pragmatics (testimony). Using Slavoj Žižek’s misreading of Jorge Semprún’s novel Le Grand Voyage (The Long Voyage) as a representative example of this fallacy, the lecture will criticize the connection between an abstract event-reference and normative poetics.

Stephan Pabst est enseignant-chercheur invité à Sorbonne Université (Faculté des Lettres, UFR d’Études germaniques et Nordiques) en partenariat avec le Daad dans le cadre du PFR du Ciera « Modernités Est/Ouest ».

L’objectif de notre séminaire est de développer une réflexion théorique et poétique sur les spécificités du récit de fiction dans son rapport aux récits historiographiques et testimoniaux, mais aussi par rapport à un ensemble verbal qui l’entoure socialement et culturellement. En d’autres termes, l’enjeu scientifique sera de comprendre et – si possible – théoriser le sens et le positionnement du récit dans le réseau notionnel composé d’éléments tels que la fiction, le document, le témoignage, la culture, etc. Seront examinées les tensions, dans ces divers types de récits, entre l’éthique et l’esthétique.

Date

28 mars 2018 18h-20h

Lieu

EHESS
105, Bd Raspail, salle 8
Paris

Contact

Bernard Banoun
bernard.banoun@hotmail.fr

conférence
annonce

Date

28/03/2018