CIERA
Accueil

Vous êtes ici

Le Fidelio de Beethoven. Transferts, circulations, appropriations, 1798-XXIè siècle



Ce projet vise à aborder l'unique "opéra" de Beethoven en partant de son origine, la pièce de Jean-Nicolas Bouilly Léonore ou l'amour conjugal crée à Paris en 1798, pour en suivre ses multiples réceptions jusqu'au XXIè siècle. L'oeuvre de Beethoven (1804-1814) se prête en effet idéalement à une réflexion sous le triple angle des transferts, des circulations et des appropriations. Le projet n'entend pas reprendre l'histoire de la genèse de l'oeuvre mais vise à poser les fondements d'une histoire "connectée" de Fidelio. Il s'inscrit d'une part, dans le temps long, de 1798 jusqu'au XXIè siècle, en accordant une place entière aux enjeux idéologiques et culturels en particulier de la guerre froide (notamment en RDA et dans l'ensemble du bloc communiste); et, d'autre part, à une échelle spatiale d'envergure, incluant, outre la France et les pays germanophones, plus largement l'Europe ainsi que les Amériques du nord et du sud. Ce projet entend poser les bases d'une réflexion internationale et interdisciplinaire en mobiliant les apports d'un dialogue scientifique franco-allemand et en faisant appel à des jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants) et à des chercheurs confirmés, mais également à des "acteurs" du monde de la scène lyrique.

Organisateur :

Patrice
Veit

Période

2016 - 2018

Etablissement

École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Etablissement partenaire

Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines
Université d'Evry-Val d'Essonne
Conservatoire national supérieur de musique de Paris
Université de Zürich

Centre partenaire