Personnes déplacées et guerre froide en Allemagne occupée | CIERA
Accueil

Vous êtes ici

Personnes déplacées et guerre froide en Allemagne occupée

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, des millions d’étrangers se trouvent sur le sol allemand : anciens travailleurs forcés, rescapés des camps nazis ou déracinés aux profils multiples. La plupart d’entre eux sont rapatriés après la capitulation allemande, mais presque un million de personnes déplacées (Displaced Persons - DPs), effrayés par l’antisémitisme à l’Est de l’Europe, ou redoutant la montée des régimes communistes, refusent de rentrer dans leur patrie. C’est donc dans les trois zones occidentales de l’Allemagne occupée, exsangue et traversée par des flux incessants, que les DPs vivent pendant plusieurs mois ou années. Leur histoire est multiple et ils en sont à la fois les objets et les acteurs.

Cet ouvrage, rassemblant des contributions en trois langues (français, anglais, allemand), croise les perspectives entre histoire politique et internationale, histoire des migrations, analyses culturelles et études des représentations. Il permet de saisir les interactions entre les décisions internationales, les impératifs des pays d’origine des DPs mais aussi ceux des pays d’immigration, les réalités de l’Allemagne occupée et les besoins et espérances des DPs eux-mêmes. Entre sortie du conflit mondial et début de guerre froide se nouent autour des DPs les grandes problématiques politiques et humaines qui forgent l’histoire des déplacements et du refuge.

Contenu

Catherine Gousseff : L’Est et l’Ouest entre consensus et divergence face aux DPs d’Allemagne – Jan-Hinnerk Antons : Britischer Umgang mit militanten Antikommunisten, Kollaborateuren und mutmaßlichen Kriegsverbrechern unter osteuropäischen DPs – Iris Helbing: Die Fürsorge und Repatriierung polnischer Displaced Children aus der britischen Besatzungszone – Kaja Kumer-Haukanõmm: The Repatriation of Estonians, 1945-1952 – Paul Lenormand: Les déplacés tchécoslovaques en Allemagne et en Autriche. Expulsés, exilés et réfugiés dans la reconstruction d’une frontière nationale et idéologique, 1945-1951 – Juliette Denis : « Ils sont rentrés dans leur patrie ». L’URSS face aux personnes déplacées et aux rapatriés lettons, 1946-1950 – Julia Maspero : Quand la politique française d’immigration rencontre la question DP en Allemagne occupée. Entre préoccupations nationales et diplomatiques au début de la guerre froide, 1945-1948 – Frank Caestecker/Lieselotte Luyckx : Inclusion, Exclusion and Autonomy of Displaced Persons in the Dutch and Belgian Political Economies, 1944-1952 – Roman Smolorz: Der Alltag der osteuropäischen Displaced Persons 1945-1949 unter dem Einfluss von ost-und westeuropäischen Geheimdiensten – Melanie Dejnega: Zwischen Nachkriegschaos und Kaltem Krieg. Alliierte Flüchtlingspolitik und die Versorgungssituation von «volksdeutschen Ex-Enemy DPs» in Österreich – Adam R. Seipp: «The Most Beautiful Spot on God»s Green Earth”. Archives, Microhistory, and the Story of Europe’s DPs – Christin Behrendt: Das ambivalente Verhältnis der Jüdischen Gemeinde Berlin zu den polnisch-jüdischen DPs in den Jahren 1945-1948 – Sophie Fetthauer: Sami Feder und das «Katset-Teater». Zu den Grundlagen des dokumentarischen Theaters im DP-Camp Bergen-Belsen – Corine Defrance: Les personnes déplacées à l’Université en Allemagne occupée – Marcus Velke: Baltische Diaspora in Bonn. Das Baltische Forschungsinstitut (BFI), 1949-1972 – Alina Laura Tiews: Der Film «Lang ist der Weg». Spiegel des DP-Problems 1948 oder zionistischer Heimatfilm? – Cyril Daydé: Les personnes déplacées et réfugiées en zone française d’occupation d’après les Archives diplomatiques françaises. Fonds d’archives et méthodes de recherche – Monique Leblois-Péchon : Les recherches sur les personnes déplacées dans les archives du Service international de recherches (SIR/ITS) de Bad Arolsen.

Corine Defrance

, directrice de recherche au CNRS (UMR Irice 8138), enseigne à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne.

Juliette Denis

, enseignante d’histoire au Collège universitaire français de Moscou, est doctorante à l’Université de Paris Ouest Nanterre la Défense.

Julia Maspero

est doctorante à l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne.

Cette publication est issue du programme de formation-recherche "De la sortie de guerre à la Guerre froide : l’Allemagne au coeur des enjeux de culture et de société (rubrique212)".

Defrance, Corine / Denis, Juliette / Maspero, Julia (éds.)
Personnes déplacées et guerre froide en Allemagne occupée
Collection: L'Allemagne dans les relations internationales / Deutschland in den internationalen Beziehungen - volume 7
Bruxelles, Bern, Berlin, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, Peter Lang, 2015.
ISBN 978-2-87574-216-2 br