Renouveler l’histoire du Kaiserreich ? Perspectives critiques sur l’empire allemand (1871-1918)

Programme

Mercredi 9 novembre

8h30-9h00 : accueil et café
9h00-10h00 : Ouverture du colloque
Introduction par Antonin DUBOIS, Corentin MARION et Benoit VAILLOT
Conférence inaugurale par Catherine MAURER (Université de Strasbourg)

10h00-12h30 : Axe 1 - Modernités
Modération : Antonin DUBOIS (EHESS / IFRA-SHS)
Jan MARKERT (Universität Oldenburg) – Ein Kaiserreich, kein Bismarckreich. Die Hohenzollernmonarchie unter Wilhelm I. in neuer Perspektive
Rüdiger SCHMIDT (Universität Münster) – Militarismus im Deutschen Kaiserreich. Alte Thesen – neue Fragen
11h00-11h15 : Pause café
Chia-Hsin YUAN (EHESS/IFRA-SHS) – Paul Laband et la science constitutionnelle de l’Empire allemand
Stéphanie CHAPUIS-DESPRES (Université Savoie – Mont-Blanc) – De la modernité de la Lebensreform. Synthèse et réflexions sur le retour à la nature de l’Allemagne wilhelminienne
Discussion : Marie-Bénédicte VINCENT (Université de Franche-Comté)

12h30-14h00 : Pause repas

14h00-16h00 : Axe 2 - Globalités
Modération : Benoit VAILLOT (Université Toulouse – Jean Jaurès / Université de Strasbourg)
Isabelle RISPLER (Université Paris Cité) – Deutschsprachiger Kolonialismus und Imperialismus im Südatlantik ab 1820
Pascale ROURE (Bergische Universität Wuppertal / American University of Beirut) – Istanbul, porte de l’Orient. Carl Heinrich Becker et la politique culturelle allemande en Turquie
Alvine Henry ASSEMBE NDI (Université de Douala / Université de Genève) – La gestion de la « menace métisse » au Kamerun : une catégorie oubliée ? (1884-1916)
Discussion : Séverine Antigone MARIN (Université de Strasbourg)

16h-16h15 : Pause-café

16h15-17h45 : « Écrire une histoire de l’Empire allemand au XXIe siècle »
Table ronde modérée par Antonin DUBOIS, Corentin MARION et Benoit VAILLOT, avec :
Mareike KÖNIG (Institut historique allemand)
Hedwig RICHTER (Universität der Bundeswehr München)
Marie-Bénédicte VINCENT (Université de Franche-Comté)

Jeudi 10 novembre

9h00-9h30 : accueil et café
9h30-12h00 : Axe 3 – Société
Modération : Corentin MARION (Institut Historique Allemand, Université Paris Cité / Universität Bielefeld)
Haris MRKALJEVIC (ENS Lyon) – Affirmer son identité confessionnelle ou nationale minoritaire dans le Reichstag de l’Empire allemand naissant (1871-1879)
Mirjam HÖFNER (Archiv der Deutschen Frauenbewegung Kassel) – Neue Perspektiven auf die alte/n Frauenbewegung/en im Kaiserreich
10h30-10h45 : Pause café
Nicola CAMILLERI (Università degli studi di Padova) – Mit Waffen für Eintracht und Bürgersinn. Die Schützenvereine im Kaiserreich
Lise GALAND (Sorbonne Université) – Politique étrangère et espace public dans l’Allemagne wilhelmienne. Débats historiographiques et perspectives
Discussion : Jean-Numa DUCANGE (Université de Rouen)

12h00-13h30 : Pause Repas

13h30-15h30 : Axe 4 – Héritages
Modération : Mareike KÖNIG (Institut historique allemand)
Lennart BOHNENKAMP (Technische Universität Braunschweig) – Die Verdoppelung der Persönlichkeit. Personalunionen als Kernelement des preußisch-deutschen Regierungssystems 1867-1918
Ulf MORGENSTERN (Otto-von-Bismarck-Stiftung / Universität Hamburg) – Ein großer blinder Fleck: Bismarcks Friedrichsruh als kolonialgeschichtlicher Erinnerungsort (1880-2010)
Sebastian WILLERT (Technische Universität Berlin) – Implikationen der Antikenaneignung. Eine kritische Perspektive auf die Archäologie des Kaiserreichs
Discussion : Laurent DEDRYVERE (Université Paris Cité)

15h30-15h45 : Pause café

15h45-17h00 : Clôture du colloque
Conférence de clôture par Quentin DELUERMOZ (Université Paris Cité)
Discussions et ouvertures

Comité d’organisation

  • Antonin DUBOIS, docteur en histoire, IRIS UMR 8156, École des Hautes Études en Sciences Sociales, associé à l’Institut franco-allemand de sciences historiques et sociales de Francfort-sur-le-Main
  • Corentin MARION, doctorant en histoire, ICT UR 337, Université de Paris & Universität Bielefeld
  • Benoit VAILLOT, chercheur postdoctoral Labex SMS à Framespa UMR 5136, Université Toulouse – Jean Jaurès, associé ARCHE UR 3400, Université de Strasbourg

Comité scientifique

  • Nicolas BEAUPRE, professeur d’histoire contemporaine, École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, Lyon
  • Jürgen FINGER, directeur du département d’histoire contemporaine, Institut Historique Allemand, Paris
  • Ute FREVERT, professeure d’histoire contemporaine et directrice du département « histoire des émotions », directrice adjointe du Max-Planck-Institut für Bildungsforschung (Berlin)
  • Sandrine KOTT, professeure d’histoire contemporaine de l’Europe, Université de Genève, Genève
  • Morgane LABBE, directrice d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris
  • Catherine MAURER, professeure d’histoire contemporaine, Université de Strasbourg, Strasbourg
  • Armin OWZAR, professeur d’histoire moderne et contemporaine des pays de langue allemande, Université Sorbonne Nouvelle, Paris
  • Jean SOLCHANY, professeur d’histoire contemporaine, Institut d’Études Politiques de Lyon, Lyon
  • Jakob VOGEL, professeur d’histoire contemporaine et directeur du Centre Marc Bloch, Berlin
Publié le

Date

-

Délai

Lieu

Palais du Rhin, Strasbourg

Documents

Bibliographie indicative , Appel à communications FR , Call for papers DE , Programme