Sociétés de frontière: structures linguistiques et religieuses

L’atelier qui se déroule à Nancy doit être envisagé dans le cadre d’un processus de réflexion collective, entre jeunes chercheurs (doctorants, masterants) et chercheurs confirmés, autour de la thématique de(s) « société(s) de frontière(s) » qui sera le support de discussions et d’échanges franco-allemands.
La notion de « société de frontière », émise clairement par Peter Sahlins1 mais déjà en place dans le travail de Fredrick J. Turner à la fin du XIXe siècle2, est d’une étonnante actualité dans le contexte (geo)politique et scientifique actuels et au moment où les questions d’identité semblent s’affirmer à nouveau avec force. En Europe, depuis la disparition du Rideau de fer et de l’URSS, la frontière ne cesse d’être un objet d’études parce qu’appelant les chercheurs à réfléchir sur les liens, au fil des siècles, entre frontières étatiques et populations/sociétés des espaces frontaliers. Intégré dans ce contexte et cette dynamique scientifique, l’atelier de Nancy, sur une journée et demie, veut permettre à de jeunes chercheurs allemands et français d’échanger autour d’outils archivistiques, historiographiques et conceptuels qui permettront de mettre en discussion cette notion de « société(s) de frontière(s) » à travers le prisme des structures linguistiques et religieuses de l’espace Moselle/Sarre.

Information COVID : La manifestation se fera en présentiel. En cas de dégradation de la situation sanitaire
et des restrictions de circulation entre pays, nous envisagerons une solution hybride.

Contact

Laurent Jalabert (CRULH-UL Nancy) : laurent.jalabert@univ-lorraine.fr
Maike Schmidt (Universität Leipzig) : maike.schmidt@uni-leipzig.de

Lieu

Nancy

Date

-

Documents

Présentation , Programme
Publié le 11/09/2020