Atelier « Transition/Zwischenzeit. La phase postdoctorale en France et en Allemagne » | CIERA
Accueil

Vous êtes ici

Atelier « Transition/Zwischenzeit. La phase postdoctorale en France et en Allemagne »

Informations, échanges et mise en réseau en sciences humaines et sociales

En collaboration avec la Humboldt-Universität zu Berlin et avec le soutien du Centre Marc Bloch.

Si les systèmes universitaires français et allemand se distinguent à plusieurs niveaux, force est de constater que les jeunes chercheurs des deux pays partagent un certain nombre de questions, d’autant plus que l’internationalisation des carrières scientifiques tend à renforcer ces convergences. Ce premier séminaire postdoctoral, conçu par l’université Humboldt et le CIERA, se propose d’aborder l’existence postdoctorale dans des perspectives françaises et allemandes et d’initier un échange sur les expériences, tant sur le plan pratique qu’analytique.
Le séminaire s’adresse aux jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales à la fin de leur doctorat ou au début de leur habilitation ou de leur postdoc. Il souhaite promouvoir une réflexion sur la phase postdoctorale en tant que transition entre la thèse et le poste de chercheur (prof, maître de conférences ou chercheur au CNRS) et donner aux jeunes chercheurs des outils en termes de conception, financement et mise en réseau qui leur permettent de mener à bien leurs projets respectifs.

La manifestation s’articule autour d’une partie méthodologique et une partie réservée à des présentations de projets :

  • Les séances de la matinée aborderont des questions générales et transversales (statut des postdocs en France et en Allemagne, financements, mobilité, équilibre entre vie professionnelle et vie privée).
  • Les séances de l’après-midi seront consacrées à la présentation et à la discussion de projets des postdoctorants. Renvoyant à la thématique générale de cette rencontre – « Transition / Zwischenzeit » –, nous nous intéressons surtout aux projets qui portent sur le conditionnement contextuel ou temporel de la formation du savoir, ou plus précisément sur le rapport entre temps et savoir. D’autres pistes envisageables sont le rapport entre le passé, le présent et l’avenir (comme par exemple dans le savoir pronostic ou dans la canonisation), des ruptures épistémologiques, des traditions discursives et des transformations du savoir, mais aussi des réflexions sur le caractère explicatif et « conservateur » des sciences (en tant qu’archives, témoins, sources). Les questions s’y rapportant font écho à la première partie, plutôt méthodologique, voire pragmatique, de cet atelier : dans quelle mesure la recherche dépend-elle d’un contexte académique, institutionnel ou national et est, par-là, sujette à des conjonctures thématiques ou à des effets de « modes » scientifiques ? A quel point une telle configuration influe-t-elle sur le choix d’un sujet ou contraint-elle à une démarche « stratégique » pour la carrière ? Et quels impacts les autres contextes (institutions, environnements social et familial) ont-ils sur le travail concret ?

Date

6 juin 2015

Lieu

Humboldt-Universität zu Berlin
Institut für Romanistik
Dorotheenstraße 65
10099 Berlin

Modalités de candidature

Les personnes intéressées par ce séminaire sont invitées à présenter leur candidature (CV scientifique accompagné d’un projet de postdoctorat ou lettre de motivation) par courrier électronique en un seul document PDF à : Annika Nickenig, annika.nickenig@romanistik.hu-berlin.de et Anne Seitz, seitz@ciera.fr

Le CIERA prendra en charge les frais de voyage, dans la limite de 80 euros pour les participants venant d’Allemagne et de 100 euros pour les participants venant de France.

Délai de candidature

24 avril 2015

Organisation

Annika Nickenig, Humboldt-Universität zu Berlin
Anne Seitz, EHESS/ CIERA

atelier
annonce

Date

06/06/2015

Délai

24/04/2015

Documents joints